jeudi 10 août 2017

Le Vélociraptor de Cantomerly

.








Dans les forêts de Cantomerly, en pays Commingeois, le Vélociraptor sévi toujours.
Recouvert de plumes, il parade en groupe de quatre à cinq individus.
Il chasse en meute et dévore tout ce qu'il trouve à mettre sous ses dents acérées.
Jean Loeuff, directeur du musée des dinosaures à Espéraza ,vient de classer nos forêts commingeoises, au patrimoine mondial de l'imaginaire. Il veut ainsi préserver le petit animal aux yeux, d'un bleu perçant.

JJR

jeudi 27 juillet 2017

Le Razorback ailé









Parfois, la rencontre est belle.
Belle par son originalité, par les peurs qu'elle suscite en nous.
Il ne faut surtout pas la laisser passer.
Elle ne se présente, qu'une seule fois, dans toute une vie.
J'emplis mes yeux, de cette merveilleuse créature.
Heureux, du désir de mieux la connaître et de la suivre à jamais dans les profondeurs de sa forêt.
De vivre près d'elle, un monde imaginé.
JJR

lundi 12 juin 2017

Pépa la magicienne du parc güell




















Pépa, est une musaraigne enchanteresse qui vit dans le parc Güell . Elle prépare dans son chaudron magique, une potion qui invite au voyage, à la découverte de nouveaux horizons. Il faut marcher longtemps dans ce jardin magnifique, original à souhait, pour l'entrevoir touiller sa mixture. Elle l'offre généreusement, à tout ceux qui prennent le temps de flâner dans l'imagination débordante de son architecte fabuleux, Antoni Gaudi.

JJR


























jeudi 18 mai 2017

Faune Arboricole Cubain












Nous avons chevauché longtemps avec mon guide Adrian,  dans le pays de " Los Mogotes", collines calcaires des caraïbes . J'étais déterminé après un si long voyage en terre Cubaine, à rencontrer l'un des derniers faune arboricole encore vivant.
Après la révolution, Fidel Castro a fait naître dans la région de Vinales, d'immenses plantations agricoles. Il n'y eu alors plus de place pour la créature des arbres, dévoreuse incorrigible de feuilles, mais aussi de jeunes plants de tabac. elle fut pourchassée et exterminée jusqu'à ce qu'il ne reste que quelques individus. Réfugiés pour la plupart dans les grottes boisées, ils sont aujourd'hui protégés pour satisfaire à la demande touristique. Chaque étranger qui passe par Vinales espère pouvoir photographier le faune cubain.
Adrian est un bon pisteur, il connaît bien la créature. Les lieux ou elle se terre, sont d'une beauté magique.

JJR


lundi 23 janvier 2017

Squelettor gardien du pays d'Os

Ne me regarde pas ainsi Squelettor !
Les os que j'utilise pour faire naître des créatures,  je les découvre dans les bois.
Mes amis du pays imaginaire m'en apportent aussi beaucoup.
Ravale ta colère et essaie de comprendre . j'aime à penser que ces os  s'éveillent à  une nouvelle vie, non plus dans un corps de chair, mais sous l’apparence de créatures fantastiques qui peuplent mon imagination.
Quelle merveilleuse pensée que l'espoir de renaître sans cesse sous d'autres formes, dans d'autres lieux, dans l'autre monde. Celui de féerie.
Fais en sorte, mon ami, que de temps à autres me parviennent ces ossements si précieux à révéler mon imagination.
Et ne t'inquiète plus, gardien, je leur redonnerai  souffle,  forme et couleur de vie.
Fais moi confiance, je ne te décevrai pas. 
                                                                  jjr














dimanche 22 janvier 2017

Farrus le Korrigan









Farrus, le Korrigan, lointain cousin du lutin breton, vivait dans les bois qui jouxtent le petit village de Saint- Lary Boujean. Il est le dernier d'une longue lignée qui peupla longtemps nos forêts commingeoises. Abattu au dix huitième siècle, pendant les troubles révolutionnaires de la seconde république en Comminges, par les caps bourrut pyrénéens. Son trophée appartient de nos jours à la Duchesse Karina Farrinella de Samsah . La tête naturalisée de la créature est visible sur rendez-vous en son château de la Taupeboujean.
JJR

dimanche 8 janvier 2017

Le repère




















Janvier marque le début de l'année et plus précisément  la réunion annuelle des créatures du Comminges.
Elles se réunissent, au lieu dit le Repère, pour communier sur leur désir de déplaire aux humains. Les effrayer le plus souvent possible, mais surtout pour les initier à la différence, et à tous les possibles.
Leurs icônes, la reine Fourmigogne et le roi Dogauberg récitent inlassablement, dans l'antre malfaisant,  les versets du grand livre imaginaire.
Les créatures s'en imprègnent avec force et conviction, afin de nous faire douter des réalités et de nous convertir à cette croyance délicieuse, celle d'un monde parallèle, d'un imaginaire Commingeois.
JJR